Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for décembre 2008

Repos forcé

Quelle déveine ! La fermeture administrative de l’université m’oblige à prendre deux longues semaines de repos pendant lesquelles je n’ouvrirai ni mon agrégateur, ni mon mail pro. Deux semaines sans penser une seule seconde à la bibliothéconomie, au nouveau portail à mettre en place, au profil des postes publics. Il va sans dire que ce blog, comme son auteur, passe donc à partir d’aujourd’hui en mode « silence radio » et ce jusqu’au 5 janvier.

Je vous laisse en de bonnes mains et vous souhaite à tous d’excellentes fêtes de fin d’année

Publicités

Read Full Post »

Le christmas pudding

Le christmas pudding

Le christmas pudding

Allez, on se détend, les vacances arrivent enfin, pour une fois on va parler boustifaille, fête de noël, et traditions familiales.

Il est de coutume en effet dans le boulonnais de faire flamber le christmas pudding britannique le 24 décembre à minuit en entonnant des chants de circonstances (Minuit chrétien, petit papa Noël et le typiquement boulonnais « O Guénel »). On éteint les lumières, les yeux des enfants s’illuminent et l’instant devient magique

Comme le veut une tradition bien établie (j’ai commencé l’an dernier, c’est donc un tradition bien établie !), je confectionne moi-même le pudding de Noël. J’utilise la recette de Delia Smith dont vous pouvez trouver la traduction française ici

Read Full Post »

Eviter le spam

Un des problèmes qui se pose au webmestre consiste à mettre clairement les contacts de collègues tout en leur évitant d’être spammé. En effet, la première cause du spam est due aux robots qui scannent les pages web à la recherche d’adresses de courrier électronique. Si on insère l’adresse dans un lien sous la forme <a href= »mailto:tartempion@bumachin… , elle sera moissonnée et bientôt tartempion croulera sous les propositions alléchantes pour du viagra  et les  millions de dollars que Microsoft offre généreusement chaque jour…

L’astuce consiste à coder l’adresse afin que le lien soit toujours opérationnel sans que l’adresse n’apparaisse clairement.  On peut choisir d’utiliser des convertisseurs en ligne qui vont coder l’adresse en caractère ASCII, on peut aussi insérer un peu de code PHP qui va permettre d’encoder à la volée toutes les adresses d’un site :

<?
function email_encode($string)
{
$ret_string="";
$len=strlen($string);
for($x=0;$x<$len;$x++)
{
$ord=ord(substr($string,$x,1));
$ret_string.="&#$ord;";
}
return $ret_string;
}
?>

et ensuite il suffit d’appeler la fonction en lui passant en argument l’adresse mail à encoder.

Read Full Post »

En fin de semaine dernière, j’étais en formation fonctionnelle sur ORI-OAi (j’y reviendrai peut-être dès que j’aurai une seconde). Parmi les collègues qui m’accompagnaient, Thierry, informaticien de son état, me fit cette remarque piquante : « il est mal foutu votre catalogue, j’ai tapé « BD Calais » pour avoir la liste les BD qui sont à la section de Calais, je les ai pas trouvées »

Le premier réflexe du bibliothécaire que je suis, c’est de répondre : « Thierry, mon gars, enfin, on cherche pas comme ça dans un catalogue de bibliothèque », puis de se dire « Mais, au fait pourquoi on les trouverait pas comme ça ? » , et enfin « ouais, mais comment on fait pour les trouver avec cette recherche ? »

Partant, plusieurs pistes se présentent :

  1. Indexer les pages du site et proposer une recherche fédérée à la fois sur le catalogue et le site. Tout ce que j’ai vu qui y ressemblait apportait plus de confusion qu’autre chose
  2. Proposer une entrée « par support » comme ce qui se fait à Dole par exemple, sachant que cette solution et la solution qui consiste à les trouver dans une recherche catalogue peuvent, et j’ai envie de dire doivent cohabiter
  3. Faire en sorte que les mots « bd » et « Calais » dans le cas qui nous intéresse apparaissent dans la notice. Bizarrement, dans notre exemple, ces mots apparaissent dans les données d’exemplaires. Ce qui signifie que le moteur de recherche (index ANY en Z3950) ne pointe donc pas vers tous les champs.  Une solution serait d’insérer les termes dans la notice, ce qui implique qu’on retouche au catalogage, et donc de ne plus être carré vis-à-vis de la norme et là des hordes de catalogueurs en furie ne vont pas tarder à venir vous faire la peau. De toutes façons, on ne pourra pas modifier le catalogage dès qu’une recherche n’aboutit pas
  4. Enrichir les notices avec des tags pour y ajouter ce qui devrait y figurer. C’est encore la meilleure solution, qui permet réactivité et performance. Encore faut-il avoir un OPAC où on peut mettre des tags…

Si quelqu’un a d’autres solutions, je suis preneur !

La tendance actuelle des opacs enrichis est d’ajouter de la serendipité.  Ce cas nous ramène un peu sur terre : permettons à l’usager de trouver ce qu’il cherche et que le système empêche de trouver.

Read Full Post »