Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mai 2009

James Brown - Black Caesar

James Brown - Black Caesar

Ce morceau, issu de la bande orginale du film « Black Caesar » ,remake version blaxploitation 1973 du « Litte Caesar » de 1931 avec l’immense Edward G. Robinson, n’est certes pas le plus connu de James Brown. Toutefois, ce blues urbain violent illustre à merveille la solitude et le désespoir qu’on peut ressentir dans la jungle du New York des années 70. Avec ces cuivres rutilants en contrepoint de la voix surpuissante de Brown, ce titre constitue une véritable symphonie de poche.

« And now, ladies and gentlemen : the Godfather of Soul ! the hardest working man in show business ! Mister Dynamite ! Jaaaaaaaaaaaaames Brown!!! »

Vodpod videos no longer available.

more about « James Brown – Down and out in New-Yor…« , posted with vodpod
Publicités

Read Full Post »

Bon on va mainteant passer à la création du fichier HTML de notre gadget.  On reste dans le même répertoire et on va créer un fichier HTML qui portera le nom indiqué dans notre fichier XML dans la balise <host><base type= »HTML » apiVersion= »1.0.0″ src= »gadget.html » />.

On ne va pas se compliquer la vie. On va prendre le fichier source de notre widget Netvibes qu’on va nettoyer un peu :

  • La balise <HTML> . On va supprimer la référence à Netvibes dont on a plus besoin
    xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml" xmlns:widget="http://www.netvibes.com/ns/"
    
  • Dans la balise <head>, on va supprimer les liens vers les CSS, icônes et fichiers javascript de Netvibes. On vire donc sans ménagement les lignes suivantes :
        <link rel="stylesheet" type="text/css"  href="http://www.netvibes.com/themes/uwa/style.css" />
    <script type="text/javascript" src="http://www.netvibes.com/js/UWA/load.js.php?env=Standalone"></script>
       <link rel="icon" type="image/png"  href="http://www.netvibes.com/favicon.ico"/>

Et voilà, votre gadget est opérationnel. Il va falloir maintenant travailler l’apparence, fignoler une feuille de style, lui donner la taille  adéquate pour qu’il puisse rentrer dans la sidebar. Pour tester les modifications que vous pourrez apporter à votre gadget, il faudra le supprimer puis l’ajouter de nouveau à votre sidebar.

Reste une dernière opération pour pouvoir diffuser votre gadget. Vous allez sléctionner les FICHIERS qui composent votre gadget (SURTOUT PAS LE DOSSIER !) . Puis un clic droit, et « envoyez vers – Dossiers compressés ». Le système va créer un fichier .ZIP que vous allez renommer en .gadget. Ayé, vous avez gadget entre les mains, si vous cliquez dessus, on va vous proposer de l’installer, il va se retrouver dans votre sidebar et dans votre galerie de gadget. C’est pas beau, ça ?

Voici une copie d’écran du gadget que j’ai bouclé. Je ne le diffuse pas encore, car la recherche porte sur notre prochain portail, pas encore en ligne

Le gadget BULCO dans la sidebar

Le gadget BULCO dans la sidebar

Read Full Post »

Les gadgtets Vista peuvent être stockés dans trois répertoire du système :

  • Program Files\Windows Sidebar\Gadgets : contient les gadgets livrés avec Vista
  • Program Files\Windows Sidebar\Shared Gadgets : contient les gadgets partagés par tous les uilsateurs
  • Users\Toto\AppData\Local\Microsoft\Windows Sidebar\Gadgets: contient les gadgets propres à l’utilisateur Toto. C’est ici qu’on va aller stocker notre gadget

Chaque gadget est stocké dans un répertoire nommé ainsi : Nomdugadget.gadget. On va donc y créer notre fichier XML qui va contenir le descriptif de notre gadget.

Correpondance entre les éléments du fichierXML et la galerie des gadgets

Correspondance entre les éléments du fichier XML et la galerie des gadgets

Notre fichier XML va contenir différentes informations :

  • <name>le nom du gadget
  • <version> la version du gadget, ce qui permettra au système de savoir si une version précédente est sur présente afin de la mettre à jour
  • <author> des information sur l’auteur parmi lesquelles son nom, une URL et un logo
  • <copyright> le copyright
  • <description> la description du gadget
  • <icon> l’image qui illustre le gadget dans la galerie
  • Des informations « système » qu’il ne faut pas modifier, mais dans lesquelles il faut indiquer le chemin du fichier HTML de notre gadget. Ça se passe dans la balise <host><base type= »HTML » apiVersion= »1.0.0″ src= »gadget.html » />

Comme exemple, voici le fichier que j’ai utilisé :

<?xml version= »1.0″ encoding= »utf-8″?>
<gadget>
<name>Bulco</name>
<version>1.0</version>
<author name= »David OLIVIERO »>
<info url= »http://www.bulco.univ-littoral.fr &raquo; />
</author>
<icons>
<icon height= »79″ width= »80″ src= »./images/logo.png » />
</icons>
<copyright>2009 David OLIVIERO</copyright>
<description>Ce gadget vous permet d’effectuer des recherches dans le catalogue de la BULCO</description>
<hosts>
<host name= »sidebar »>
<base type= »HTML » apiVersion= »1.0.0″ src= »gadget.html » />
<permissions>full</permissions>
<platform minPlatformVersion= »1.0″ />
</host>
</hosts>
</gadget>

Read Full Post »

Sixto Rodriguez - Cold Fact

Sixto Rodriguez - Cold Fact

C’est devenu une tradition, tous les ans on redécouvre un chef d’œuvre qui était passé inaperçu il y 30 ou 35 ans. Ainsi, on a pu enfin voir les Zombies ou Love accéder au rang qui leur était dû. Cette fois-ci, c’est Sixto Rodriguez qu’on redécouvre avec son album « Cold Fact », paru dans l’indifférence quasi-générale en 1970. La voix chaude et superbement soul de Rodriguez, porte des textes engagés ou grinçants, comme ce « Sugar Man » au psychédélisme cabossé, enrobé de cuivres et de cordes, élu par le magazine britannique Mojo comme une des plus grandes drug songs de l’histoire (pour le refrain « Silver magic ships you carry / Jumpers, coke, sweet Mary Jane« ). La musique oscille entre folk, psychédélisme et rock seventies. Un chef d’oeuvre,  on vous dit.

Vodpod videos no longer available.

more about « Sixto Rodriguez – Sugar Man« , posted with vodpod

Read Full Post »