Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for septembre 2010

Le 29 septembre 2009 ce fut la naissance du Bouillon des Bibliobsédés, agrégation et redistribution de la veille d’une vingtaine de volontaires autour des thématiques de l’information documentation grâce à l’indispensable Lully.

Voilà maintenant un an que cette veille partagée fonctionne, il est temps de faire un bilan. Nous vous proposons donc de répondre à cette enquête en ligne destinée aux utilisateurs du bouillon et/ou du nectar. Elle a été réalisée de manière collaborative par les veilleurs grâce à l’excellent logiciel libre Limesurvey mis à disposition par Olivier Le Deuff, merci à lui.

Nous avons souhaité cette enquête anonyme, pas trop longue et largement ouverte à vos suggestions, n’hésitez pas à vous y exprimer et soyez sûr que toutes vos remarques seront lues par les veilleurs ! Nous vous proposerons bien entendu tous les résultats dans les prochaines semaines. Merci d’avance pour vos réponses et n’hésitez pas à disséminer largement cette enquête pour que nous ayons le plus de réponses possibles !

Publicités

Read Full Post »

A la demande expresse du petit Daniel B., voici la recette de Google Scholar version Bulco.

Le principe est simple : permettre à l’étudiant Lambda d’avoir accès depuis chez lui (ou depuis le Mcdo) aux ressources qu’il va trouver à travers Google Scholar et auxquelles la BU est abonnée.

La réalisation l’est tout autant. Il faut « proxyfier » Google Scholar. Toutes les ressources déclarées dans Ezproxy se trouveront alors proxyfiées aussi comme par magie. Il faut simplement récupérer la config’ gentiment fournie par OCLC, la copier dans le fichier config.txt, redémarrer le service Ezproxy, et c’est tout. Si vous débutez avec Ezproxy, regardez .

Au passage, de la même façon, si vous avez également « proxyfié » Scopus, tous les liens « View at publisher » seront proxyfiés, enfin pas tous, seulement ceux qui pointent vers des ressources déclarées dans Ezproxy. Scopus utilisant le système DOI, veillez bien à ce que la ligne proxyfiant le DOI soit décommentée (c’est à dire sans # devant) à la fin de votre fichier config.txt.

Voyons maintenant comment se passe une session :

Le lien pointe vers Google Scholar via ezpoxy

On arrive sur l'identification CAS

On arrive sur Google Scholar (via Ezproxy, cf URL)

Les ressources délarées dans Ezproxy, ici ScienceDirect, sont "proxyfiées"

On arrive sur ScienceDirect (via Ezproxy, cf. URL)

On a accès au texte intégral en PDF

Dernière étape, mais certainement la plus importante : communiquer, encore et toujours, sur ces outils.

Read Full Post »